Applications

Rencontrez Lakka, le meilleur système d’exploitation pour créer votre propre rétro-console

Le rétro est de retour à la mode. Ces dernières années, nous avons certainement pu voir comment toutes sortes d’aspects et d’objets d’il y a 30 ans reviennent dans nos vies. Bien sûr, cela se produit également avec les jeux vidéo. Grâce aux progrès que la technologie a subis ces dernières années, et grâce à l’émulation, tout le monde peut aujourd’hui monter une rétro-console pour se souvenir du passé et rejouer tous ces jeux qui ont jadis marqué une épopée. Et bien qu’il existe de nombreuses façons de monter une console rétro et d’utiliser l’émulation, l’une des meilleures options que nous pouvons trouver est Lakka.

Lakka est une distribution Linux conçue et optimisée pour l’ émulation . Cette distribution est basée sur LibreELEC et vient de base avec RetroArch et Libretro afin que les utilisateurs puissent facilement charger, via une interface XMB similaire à celle de PlayStation 3, les jeux qu’ils veulent.

Cette distribution a été conçue pour être utilisée dans des mini-ordinateurs, tels que le Raspberry Pi. Cependant, si nous le voulons, nous pouvons également l’installer sur d’autres micro-ordinateurs, grâce au grand nombre d’images qu’il nous propose en standard, en plus de pouvoir installer cette distribution sur un ordinateur normal.

Principales caractéristiques de Lakka

Bien qu’il existe plusieurs distributions pour le rétro-gaming, Lakka est sans aucun doute celle qui a le mieux pris en charge tous les détails. C’est pourquoi il est devenu la distribution officielle de RetroArch. Contrairement à d’autres systèmes comme RetroPie ou Recalbox, Lakka est une distribution très stable et fluide, optimisée avec l’essentiel pour le rétro-gaming et avec les détails (comme la cartographie des contrôles) pris en charge et entièrement optimisés.

De plus, il n’utilise pas Emulationstation comme interface, ce qui se traduit par moins de plantages, moins de problèmes de mappage de contrôle et moins de consommation de ressources.

En plus de cette optimisation, Lakka dispose d’une série de fonctionnalités qui permettent aux utilisateurs de profiter pleinement de leurs jeux rétro:

  • Il prend en charge le multijoueur, à la fois localement avec jusqu’à 5 personnes, et sur Internet avec Netplay.
  • Il a des espaces de sauvegarde pour pouvoir sauvegarder le jeu à tout moment.
  • Fonction “REWIND” on peut reculer de quelques secondes en appuyant sur une touche lorsque l’on tombe dans une partie terminée.
  • Une grande variété de shaders pour améliorer l’apparence de nos jeux classiques.
  • Le firmware est mis à jour via OTA. Depuis le menu XMB lui-même, nous pouvons mettre à jour tout Lakka et tous les cœurs vers les dernières versions sans perdre de données.
  • Compatible avec pratiquement tous les types de commandes. De plus, il dispose d’une fonction de mappage pour modifier l’affectation des touches.

Quant aux émulateurs inclus dans Lakka, nous pourrons trouver toutes sortes de consoles, des plus classiques comme l’Atari 2600 aux consoles beaucoup plus spécifiques (qui n’ont même pas encore atteint l’Espagne), des consoles comme la NES ou le Game. Garçon et consoles relativement modernes, comme PlayStation ou PSP.

Les jeux peuvent être copiés sur Lakka de plusieurs manières. L’un des plus pratiques est de copier tous les jeux dans un répertoire (par exemple, sur la carte mémoire elle-même ou sur une clé USB) et d’utiliser la fonction scan de Lakka pour trouver toutes les roms disponibles. Ceux-ci seront ajoutés directement dans le menu XMB et classés selon leur type. Si nous voulons donner une plus belle esthétique, nous pouvons également télécharger des packs de couvertures ou de captures d’écran pour chaque jeu.

De cette façon, nous pouvons trouver toutes les roms de chaque console dans sa catégorie correspondante. La sélection de l’un d’eux chargera automatiquement son noyau et la ROM commencera à fonctionner.

Téléchargez et installez Lakka

Comme nous l’avons expliqué, Lakka est basé sur LibreELEC. Lakka se compose d’un système de 300 Mo qui est configuré dès le premier instant en mode “lecture seule”, donc quoi que nous fassions, nous ne pouvons pas casser le système, même pas en utilisant les permissions root.

L’ensemble du système a été construit en utilisant la compilation croisée, donc en plus d’être entièrement optimisé, il n’a pas une seule dépendance inutile. Cela signifie qu’en plus d’être entièrement optimisé, il est stable et robuste dès le départ.

Si nous voulons télécharger Lakka, nous pouvons le faire gratuitement à partir du lien suivant . Ici, il nous demandera quel système d’exploitation nous utilisons pour indiquer les instructions correctes pour préparer la distribution en fonction du système d’exploitation que nous avons sur notre PC.

Pour préparer Lakka, la meilleure façon de choisir est de sélectionner l’appareil sur lequel nous allons l’utiliser (par exemple, un Raspberry Pi, un Odroid, Orange Pie, Banana Pi ou un PC normal) et, une fois l’image du système, au format IMG, utilisez un outil appelé «Etcher» pour enregistrer l’image sur une carte USB ou SD.

Une fois que le système Lakka a été copié sur la carte mémoire ou sur l’USB, nous ne pouvons que démarrer l’ordinateur avec celui-ci pour commencer à l’utiliser et pouvoir rejouer à tous ces jeux classiques.

Articles Similaires

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Botón volver arriba