l'Internet

Wi-Fi passif : qu’est-ce que c’est et pourquoi ce sera la clé

Les réseaux sans fil sont de plus en plus présents dans notre quotidien. L’essor de ce qu’on appelle l’Internet des objets ou les appareils IoT rend nécessaire un réseau Wi-Fi. Ce type de dispositif permet par exemple d’interconnecter et de contrôler à distance de nombreux équipements. Le problème est que l’un des plus gros inconvénients est la batterie. La connexion sans fil au routeur consomme énormément de ressources. Dans cet article, nous allons expliquer ce qu’est le Wi-Fi passif et comment il peut aider à lutter contre ce problème.

Qu’est-ce que le Wi-Fi passif

Comme nous l’avons mentionné, les réseaux sans fil consomment des ressources. Si nous connectons notre mobile au routeur via Wi-Fi, il a besoin d’énergie pour fonctionner. Si on prend l’exemple d’un ordinateur portable connecté par Wi-Fi et d’un ordinateur identique connecté par câble, dans le premier cas la batterie se déchargerait au préalable.

C’est un inconvénient majeur, en particulier pour certains appareils de l’Internet des objets. Dans de nombreux cas, ils sont très petits et la batterie, si elle est transportée, sera très limitée. C’est là qu’intervient le Wi-Fi passif , utilisé pour économiser de l’énergie et connecter les ordinateurs au réseau.

Fondamentalement, le Wi-Fi passif a eu l’idée de réduire la consommation d’énergie . De cette façon, nous pouvons connecter nos appareils sans fil, mais nous n’aurons pas à faire fondre constamment la batterie.

Pour expliquer ce qu’est le Wi-Fi passif, il vaut mieux le comparer au Wi-Fi classique. Le Wi-Fi normal que nous connaissons au quotidien est de connecter deux appareils sans fil. Les deux appareils envoient et reçoivent un signal, il est donc nécessaire que dans les deux cas, il y ait suffisamment de puissance pour cela.

Cependant, le Wi-Fi passif n’agit pas de la même manière. Dans ce cas, il suffit qu’un appareil envoie des signaux, car l’autre possède des capteurs passifs. Ceci est obtenu grâce à la possibilité de séparer les vagues. Dans le Wi-Fi traditionnel, deux types d’ondes sont envoyées : une numérique, qui est celle qui transmet les données, et une analogique, qui est chargée de transporter ces données.

Comment fonctionne le Wi-Fi passif

L’appareil que nous allons utiliser pour nous connecter aura une puce . L’émetteur, qui peut être un routeur par exemple, disposera d’un logiciel spécial capable de se connecter à ce capteur.

Logiquement, cela va aussi avoir des limites . La première chose est que la distance maximale à laquelle il fonctionne habituellement est d’environ 30 mètres. Il y aura également des limitations en termes de vitesse par rapport au Wi-Fi traditionnel. De plus, il faut garder à l’esprit qu’à l’heure actuelle, peu d’appareils sont compatibles avec cette technologie.

Le principal avantage est qu’il représente une économie d’énergie très importante. Nous pourrons connecter des appareils plus longtemps sans se soucier de la batterie. Aussi la facilité d’utilisation et de mise en œuvre une fois cette technologie répandue.

De plus en plus d’appareils sont connectés

C’est une réalité que nous vivons à une époque où nous avons de plus en plus d’appareils connectés à Internet. Les appareils IoT vont considérablement augmenter dans les années à venir. On s’attend à ce que son nombre se multiplie dans nos foyers et que de nouveaux apparaissent également.

Nous ne parlons plus seulement d’avoir un ordinateur ou un mobile connecté, mais il existe de nombreux autres appareils. On parle par exemple de téléviseurs, d’ampoules, de lecteurs vidéo, etc. Il existe de nombreux types d’appareils que nous avons connectés au réseau et qui font partie de notre quotidien.

Tout cela rend nécessaire d’avoir un réseau Wi-Fi adéquat. Il est essentiel de toujours maintenir la sécurité, ainsi que d’avoir une configuration correcte qui tire le meilleur parti des ressources disponibles dont nous disposons.

Articles Similaires

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Botón volver arriba