l'Internet

Tor Snowflake : ce projet transforme votre navigateur en proxy

Nous savons déjà qu’Internet ne fonctionne pas de la même manière dans tous les pays. Nous pouvons rencontrer des pays où un certain service est bloqué. Un exemple est la Chine, où nous ne pouvons pas utiliser des services tels que Facebook, Google ou WhatsApp car ils sont bloqués. Dans ces cas, il est nécessaire d’utiliser un service VPN ou un proxy qui nous permet de prétendre que nous sommes connectés depuis un autre endroit. Dans cet article, nous allons parler de Tor Snowflake , un projet qui transforme notre navigateur en proxy afin de permettre aux personnes d’autres pays de naviguer en contournant le blocus.

Tor Snowflake, le projet qui transforme un navigateur en proxy

Si, par exemple, nous décidons de voyager en Chine et que nous voulons utiliser Facebook, nous devrons utiliser un proxy ou un VPN pour le faire. La même chose devrait être faite par les citoyens de Chine ou de tout autre pays du monde qui souhaitent accéder à un contenu bloqué sur leur territoire. C’est là qu’entre en jeu Tor Snowflake, qui est un projet intéressant dans le seul but d’aider ces personnes originaires de pays où certains services sont bloqués, à naviguer à travers un proxy . Le but de cet outil est de transformer notre navigateur en proxy.

Cela signifie essentiellement que cette personne va surfer via un proxy grâce à nous. Il est spécifique de contourner le blocage d’accès au réseau Tor qui existe dans certains pays. De cette façon, quelqu’un dans un pays où l’accès est autorisé aidera une autre personne d’un autre pays où il est bloqué.

C’est une extension qui jusqu’à présent n’était disponible que pour les appareils Linux ou Mac, ainsi que pour le navigateur Tor . Cependant, à partir de ce mois, nous pouvons également l’utiliser sous Windows. Il est possible d’installer cette extension dans Google Chrome et Mozilla Firefox, deux des navigateurs les plus populaires. Son but est de transformer notre navigateur en proxy.

Comme nous le savons, le réseau Tor est une série de serveurs qui cryptent et font passer le trafic à travers eux. De cette façon, la localisation de l’utilisateur est anonyme. Le problème est que certains pays bloquent l’accès à ces types de réseaux. Cela rend ses citoyens incapables d’entrer. Ils le font car les adresses IP des serveurs Tor sont publiques.

Comment Tor Snowflake aide à éviter les plantages

Le problème est que les gouvernements peuvent bloquer l’accès au réseau Tor pour leurs citoyens, comme nous l’avons mentionné. C’est là que Tor Snowflake est apparu , dans le but d’offrir une réaction à ce blocage.

Ce qu’il fait, c’est créer une sorte de maillage en mouvement continu. Chaque point de ce maillage correspond aux utilisateurs qui installent cet outil. De cette façon, ils garantissent que les gouvernements ne peuvent pas bloquer les adresses car elles changent constamment. De cette façon, les utilisateurs pourraient se connecter aux ponts Tor .

Cela signifie que plus les utilisateurs installent cet outil, plus les serveurs proxy seront disponibles. Cela se traduit par plus de possibilités pour les utilisateurs des pays où le réseau Tor est censuré de s’y connecter.

Comment installer et utiliser Tor Snowflake

Comme nous l’avons mentionné, Tor Snowflake est maintenant disponible pour Windows. Nous pouvons utiliser l’ extension disponible pour Google Chrome et Mozilla Firefox. Son fonctionnement est vraiment simple et nous n’avons pas à faire grand-chose de plus.

Pour l’installer, il vous suffit de vous rendre sur la page officielle de Chrome ou Firefox et de l’ajouter. Une fois cela fait, il suffit de cliquer sur l’icône qui apparaîtra dans la barre d’outils et de cliquer pour l’activer.

Nous pouvons également activer ce proxy simplement en entrant dans la page Web . Là, nous pouvons l’activer sans installer aucun type d’extension. Le proxy sera actif tant que nous gardons l’onglet ouvert. Quant à la personne qui se trouve dans le pays où le réseau Tor est bloqué, elle devra modifier le réseau du navigateur Tor et se connecter via le pont Snowflake.

Nous devons garder à l’esprit que logiquement les utilisateurs d’un autre pays utiliseront notre bande passante pour naviguer. En fin de compte, notre navigateur devient un proxy, comme nous l’avons mentionné.

Articles Similaires

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Botón volver arriba