Réseaux Sociaux

Le fondateur du télégramme prend le doigt: «Telegram n’est pas vendu»

« Nous n’allons pas vendre Telegram, ni en partie, ni en totalité. Ce sera toujours notre position.» C’est ainsi que s’exprime brutalement Pavel Durov, fondateur de l’application de messagerie en avion en papier, dans un communiqué publié sur sa chaîne officielle Telegram.

Il y parle des derniers événements autour de TikTok et de son prétendu veto du gouvernement des États-Unis, qui pourrait obliger la société ByteDance à vendre les opérations américaines de TikTok à une société américaine.

Compte tenu de cela, Durov affirme que, contrairement à d’autres entreprises – comme Uber -, Telegram est resté intact pendant des années et à aucun moment il n’a cédé aux pressions des gouvernements. Précisant que l’application ne sera jamais vendue.

C’est ainsi que le fondateur de Telegram a répondu à la tentative d’achat de l’application par une entreprise russe.

«Telegram n’est pas à vendre, maintenant ou jamais»

Dans la déclaration, Durov fait allusion à des tentatives d’achat antérieures d’entreprises qui, profitant de la décision des gouvernements de leurs pays correspondants, ont décidé de présenter des offres d’achat comme un ultimatum:

« Chez Telegram, nous avons toujours rejeté les offres de vente de nos opérations dans des pays spécifiques. Il y a quelques années, nous avons reçu des lettres de deux fonds liés à des pays qui ont ensuite tenté de bloquer Telegram. Les deux lettres exprimaient la même idée: «Telegram sera bientôt bloqué dans notre pays, votre seule option est donc de nous vendre la partie locale de votre entreprise.»

Apparemment, la réponse du fondateur de Telegram aux deux offres était la même, et dans les deux il a exprimé une idée pas très différente de celle de l’image qui dirige cet article pour représenter, en bref, que Telegram ne trahira jamais ses utilisateurs en vendant ses opérations à d’autres organisations.

Articles Similaires

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Botón volver arriba