Réseaux Sociaux

Rajada du fondateur du télégramme contre Apple et son iPhone 12 «laid» et «Aucune innovation»

Les produits Apple créent toujours la controverse parmi les amateurs de technologie et les derniers smartphones lancés par la firme de Cupertino sur le marché n’allaient pas faire exception.

Normalement, les fans du système Android sont ceux qui élèvent la voix de manière plus notoire, accusant la pomme croquée de s’approprier les innovations des autres, de donner à leurs terminaux des designs obsolètes (comme c’est le cas avec l’encoche géante) ou de lancer leurs terminaux avec des caractéristiques bien inférieures à celles de Smartphones Android beaucoup plus abordables.

Un bon exemple de ce dernier est le faible taux de rafraîchissement de 60 Hz qu’incluent les nouveaux iPhones ou la grande détérioration de la batterie qu’ils subissent si le téléphone est utilisé pour jouer à des jeux.

Le fait est que tout cela est déjà coutumier et fait partie du jeu, puisque des commentaires similaires viennent également de l’ autre côté. Ce qui n’est pas si courant, c’est que la critique émane d’un personnage d’une telle renommée comme cela s’est produit à cette occasion avec le fondateur de Telegram, Pável Dúrov.

Un téléphone «moche» et «sans innovations»

L’amour entre le fondateur de Telegram et Apple semble quelque peu distant.

Dans un message sur sa chaîne Telegram, Pável Dúrov a clairement indiqué à quel point il aimait peu les nouveaux téléphones d’Apple, dans son cas particulier, l’ iPhone 12. Sa publication se lit comme suit :

«Je viens de tester un iPhone 12 Pro, quel matériel incroyablement maladroit. Il ressemble et ressemble à une version plus grande de l’iPhone 5 de 2012, mais avec une variante laide d’appareils photo qui s’avancent à trois hauteurs différentes. L’encoche perceptible et les larges cadres sont toujours là, créant proportionnellement un rapport écran/corps plus petit et donnant à l’appareil une impression générale d’être obsolète.

Neuf ans après le décès de Steve Jobs, l’entreprise continue de vivre de la technologie et de la réputation qu’il s’est bâtie, sans intégrer aucune innovation significative. Sans surprise, les ventes d’iPhone ont chuté de 21% plus tôt cette année. Si cette tendance se poursuit, dans 7 ou 10 ans la part de marché de l’iPhone sera insignifiante ».

Il est vrai que ce n’est pas la première fois que Dúrov glisse des mots méchants sur l’univers Apple. Il y a quelques mois, il nous a déjà laissé une perle étrange en raison des conditions imposées par la société aux développeurs d’Apps pour iPhone et iPad. Nous continuerons d’attendre les prochains chapitres de cette telenovela.

Sujets connexes : Télégramme

Articles Similaires

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.

Botón volver arriba